Ce site utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Historique

L'histoire du Groupe Michel commence au Chatellier, commune de 500 habitants de la région de Fougères. A la ferme du "Pérou" vivait une famille d'agriculteurs. Louis Noël Michel y naquit le 25 décembre 1914.

A deux kilomètres de là, sur la Place de l'église, il y avait un café-épicerie et une petite ferme de 5-6 hectares. Amandine y naquit le 23 février 1923.

Pendant la crise agricole de 1926, le père de Louis vint le chercher à 12 ans à l'école pour participer aux travaux de la ferme. Dans les années 30, sa mère était souffrante et ne pouvait plus prendre sa part des travaux pénibles. Ils débutèrent un élevage d'une centaine de poules reproductrices et achetèrent une couveuse pour faire éclore les poussins et les commercialiser.

Louis comprit que pour faire une bonne production, il fallait une nourriture équilibrée, ce qui l'amena à s'incrire au cours d'alimentation des animaux domestiques. Le métier de l'alimentation animale n'existait pas encore mais il en avait compris les fondamentaux.

Amandine fit des études de comptabilité et gestion à Rennes. En 1943, l'éleveur et la commerçante se marièrent, et Louis vint habiter chez ses beaux-parents. La nouvelle mariée s'occupait du café et de l'épicerie, ce que Louis avait horreur. C'est alors que vers 1947, l'idée leur vint d'apporter aux clients de l'épicerie les services en nutrition des animaux qu'ils avaient expérimentés sur leur ferme. C'est ce premier mélange pour ce premier client, 50 kilos d'aliments pour des poules ou des porcs, qui marqua le début de l'aventure et la naissance d'un nouveau métier : "l'alimentation animale".

La progression fut lente mais continue : vers 1955, ils achetèrent le premier broyeur de matières premières et la première mélangeuse. A l'époque, une machine à vapeur assurait l'électricité. 200 à 300 tonnes par mois d'aliments se commercialisaient en farine. En 1960, une presse à granulés permit de répondre à une demande toujours plus forte. Le service commercial s'étoffait. Les premiers contrats de planification de volailles se mettaient en place et au début des années 1970, la petite usine du Chatellier fut saturée avec une production de 20 000 tonnes d'aliments.

En 1972, Louis sera l'architecte d'une usine complète édifiée sur le site des Hauts Rochers à Saint-Germain-en-Coglès, elle va rapidement produire 30 000 tonnes d'aliments. En 2012, quarante ans plus tard, elle a atteint les 300 000 tonnes.

                                       

En 1981, Louis a 67 ans et passe le témoin à Jean-Yves, alors âgé de 32 ans. Ses six frères et soeurs ont travaillé à un moment donné dans l'entreprise familiale. Amandine reste à s'occuper des achats jusqu'en 1990. L'objectif de Jean-Yves a été de préparer l'entreprise pour une troisième génération et d'essayer de la pérenniser. Pour cela, il lui fallait répondre à trois défis : assurer une transmission harmonieuse du capital, apporter du sang neuf générateur de développement, garder les valeurs entrepreneuriales et familiales transmises par Louis et Amandine. Les choix stratégiques ont été les suivants : en premier, ne pas se disperser et rester dans son métier ; en deuxième, assurer un développement commercial interne par le recrutement des collaborateurs de qualité ; en troisième, compléter le développement par une croissance externe bien ciblée qui a permis de pénétrer d'autres régions ; et enfin, de s'ouvrir au partenariat avec d'autres entrepreneurs, cadres d'entreprises concurrentes, désireux de tenter l'aventure en s'associant avec nous.

                                                                            

Concrètement, c'est l'arrivée de Bertrand Bacheley en 1990, premier cadre recruté, aujourd'hui Directeur Général associé en charge des achats des matières premières. C'est la rencontre avec Yvon Le Maux en 1995, et la création de Coréal, puis Alilandes, Palmadour... et les reprises de Nutrifirm et Le Floch. C'est en volaille la reprise de Braud en 2000, la création de l'association Certi'Ferme en 2000 et Alirepro en 2007, c'est la contribution déterminante des dirigeants associés, des cadres et des 200 collaborateurs du groupe.

                                                                               

 

En 2009, Jean-Yves transmet le témoin à la troisième génération : Matthias, Ludovic et Joachim. Louis et Amandine sont toujours là pour les voir à l'oeuvre et aussi sans doute pour apprécier que l'énergie créatrice et les valeurs qu'ils ont insufflées dans leur entreprise perdurent : esprit familial, respect, envie, travail, durée, humilité, indépendance, proximité, écoute.

Depuis 2009, il y a eu la reprise de Seretal, la création de Britalym, de Michel Volailles Ouest, de Aliferm, Aliponte, Nutriskel, iTerroir et Nutrifuture : un développement de 50% en volume et l'arrivée de 30 nouveaux cadres porteurs d'avenir.

 

 

 

                                                                       

 

 

L'ambition de l'entreprise est de poursuivre et pérenniser le développement du groupe en tant que challenger indépendant et innovant au service des entrepreneurs de demain et de filières responsables et compétitives.

Cette ambition s’illustre notamment par la démarche « Valeurs d’éleveurs » initiée depuis 2012 mais également par la valorisation du savoir-faire métier du groupe auprès d’une cible grand public par le biais du projet Magalli et auprès d’une cible internationale par le projet Infeed.

 

 


Copyright JYM Nutrition 2012-2013