Ce site utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Ouest France

Les agriculteurs bretons vont faire campagne

Leur profession est souvent pointée du doigt dans les dossiers environnementaux. Pourtant, les Bretons ont parfaitement conscience du rôle majeur de ce secteur dans l’économie régionale.

120911074913987_18_000_apx_470_

Qualité des eaux, algues vertes… « Nous sommes trop souvent au bout du fusil de certaines associations, constate le Finistérien Jacques Jaouen, président de la chambre régionale d’agriculture. D’un naturel discret, réservé, le paysan breton encaisse sans trop réagir » Mais ces critiques minent son moral et donc son envie de se battre dans un « contexte économique très compliqué ».

À tel point, assure la profession, qu’un agriculteur sur deux ne souhaite pas voir l’un de ses enfants reprendre l’exploitation familiale. À l’école, certains élèves avouent du bout des lèvres que leurs parents sont agriculteurs. Une stigmatisation que l’on croyait dater d’un demi-siècle…

« Cette mauvaise image, concède Jacques Jaouen, nous en sommes, peut-être, pour partie responsables, parce nous n’avons pas suffisamment su expliquer la réalité de nos métiers. »

Au début de l’été, « Agriculteurs de Bretagne » a vu le jour. Une association, certes portée sur les fonts baptismaux par quelques leaders, mais qui a pour ambition de réunir une majorité des 68 000 actifs agricoles bretons, quelle que soit leur production et en dehors de toute chapelle syndicale. Agriculteurs de Bretagne s’ouvre aussi à l’ensemble de la filière agroalimentaire et à ses salariés. Plusieurs coopératives soutiennent l’initiative, ainsi que Produit en Bretagne. Manière de réaffirmer que dans cette région, le sort des uns et des autres est intimement lié. « L’automobile est en crise, la filière télécoms n’est plus que l’ombre d’elle-même, il nous reste en Bretagne un fondamental absolu, l’agroalimentaire, dont le potentiel est énorme, à condition de le soutenir », rappelle Jacques Bernard, président de Produit en Bretagne.

 

Redonner confiance

Agriculteurs de Bretagne va s’y employer et se donne trois ans pour « changer de logiciel ». L’association va saisir toutes les opportunités, jusqu’aux fêtes populaires, pour aller à la rencontre du public, ouvrir les portes des exploitations. Afin d’expliquer et réexpliquer ce qu’est l’agriculture bretonne, son savoir-faire, son expertise en matière de sûreté alimentaire, reconnue internationalement. Redire qu’elle produit une alimentation de qualité et ce que sont ses efforts pour ne pas dégrader l’environnement.

« Il nous faut absolument sortir de l’affrontement, du petit jeu de la résistance et de la contre-attaque. Cela passe par un dialogue permanent, apaisé, serein, courtois », assurent Jacques Jaouen et Jean-Michel Lemétayer, de la Chambre d’agriculture du Finistère, qui veulent s’inspirer, sur ce plan, d’un modèle hollandais réussi.

L’objectif affiché est double. Redonner confiance aux paysans dans leur métier et son utilité publique. Le slogan de la campagne ne peut être plus clair : « Fiers d’être agriculteurs en Bretagne ! » Et redonner aux Bretons, confiance dans leur agriculture. Sur ce point (lire ci-dessous), un sondage montre que le lien n’est pas aussi dégradé que certains clichés pourraient le faire penser.

Agriculteurs de Bretagne sera présent au Space, le salon international de l’élevage, du 11 au 14 septembre, parc de l’aéroport de Rennes, à la jonction des halls 7 et 8, stand D35.

 

Source : http://www.ouest-france.fr/space-2012-detail_-Les-agriculteurs-bretons-vont-faire-campagne_2103093-2111784_dossiers.Htm

 

Le site web des Agriculteurs de Bretagne

 

> Voir tous les articles de la revue de presse


Copyright JYM Nutrition 2012-2019